Un temps pour soi

Massages Bien-être et Réflexologie Plantaire


Aux portes de Tours (Ballan-Miré - 37) ou à votre domicile.

Le ventre, notre deuxième cerveau

Le ventre, cet organe mal aimé qui nous complexe, nous crispe, nous irrite, nous fait mal est l’épicentre de nos émotions.

Qui n’a jamais senti son ventre se serrer à l’annonce d’une mauvaise nouvelle Ou eu l’estomac se nouer avant une prise de parole en public ou encore eu cette sensation de mieux être lorsqu’une émotion se libère ?

Notre ventre est LE lieu de passage et de circulation, il est donc important d’être conscient de son importance pour comprendre le corps dans lequel nous vivons.

Des aliments en cours de digestion en passant par nos émotions, nos secrets enfouis, nos état d’âme, nos forces ;  tout circule avec plus ou moins de fluidité mais ce qui est certain, c’est qu’une partie de notre identité est constituée par tout cela.

Le lien entre le système digestifs et les émotions

Plusieurs études effectuées notamment aux Etats-unis démontrent que la flore intestinale est fortement impactée par le stress :

En effet, nous pouvons observer qu’un traumatisme comme la séparation maternelle bouleverse la flore intestinale chez un bébé ou encore qu’une induction de stress répétés peu engendrer un nombre élevé d’infections et augmenter le risque de maladie.

De plus, le tube digestif et le système nerveux sont en permanence connectés ;

Leur lien réagit à l’environnement en provoquant des réactions personnelles telles que l’appétit ou des nausées, de l’inconfort ou du plaisir, des douleurs abdominales ou du bien être par exemple.

Le Pr Michael Gershon, directeur du département d’anatomie et de biologie cellulaire de l’université de Columbia, à New York a prouvé aussi que 90% de la sérotonine, hormone du bonheur ou du bien-être, est produite et stockée dans la paroi intestinale.

C’est pourquoi notre deuxième cerveau est le lieu où naissent nos peurs, nos angoisses, nos phobies, nos joies ou encore nos désirs.

La symétrie du dos

Le mal de dos décrit comme la maladie du siècle est un vaste sujet qui nous occupe depuis quelques années maintenant.

Manque d’activité physique, surpoids, mauvaise posture sont les trois facteurs dits « déclencheur du mal de dos »

Certes cela n’arrange rien, néanmoins il serait peut-être judicieux de s’interroger sur l’origine de ces douleurs, non ?

C’est à ce moment précis que j’introduis le rôle des viscères et des organes :

Tous les deux sont mobiles et bien rodés lorsqu’ils sont en bonne santé, en revanche lorsqu’une tension, une perte de mobilité apparaît et c’est à ce moment que tout s’accélère ;

Les tissus mous dits conjonctifs situés entre les organes se tendent ce qui provoque le blocage progressif des vertèbres :

Sciatiques, hernie discale, bref le faux mouvement à bien souvent bon dos…

Nous pouvons établir des liens entre organes et vertèbres, vous serez fascinés par la symétrie qu’il en découle :

Douleur lombaire => problème de constipation (situé dans le colon descendant)

Cervicalgie => Problème de Thyroïde

Douleur dorsale à droite => problème de foie

Douleur dorsale à gauche => problème de cœur

Le stress

Contrairement à ce que l’on croit, le stress n’est pas une émotion mais plutôt une réaction biologique se traduisant par un pic hormonal lors d’une situation particulière.

Le stress prend sa source dans le ventre d’où l’émergence de nœuds lors d’évènement inconfortable ;

Estomac noué, douleurs profondes, nausées, transit accéléré, toutes ces sensations se manifestent lorsqu’un état de stress apparaît.

Pourquoi ?

Le rythme cardiaque et la tension artérielle augmentent massivement afin d’envoyer le maximum de sang, de glucose et d’oxygène dans les muscles ce qui provoque la désactivation des systèmes non essentiels comme le système immunitaire et le système reproducteur.

L’irrigation des vaisseaux sanguins diminuant, notre système digestif fonctionne moins bien d’où la sensation de satiété ou de nausée.

Il est alors important de prendre le temps d’observer les sensations et les mouvements de son corps pour les comprendre et mieux les appréhender.

En tant que Masseur-Relaxologue, notre métier est d’expérimenter chaque approche afin d’en ressentir pleinement les effets ;

Expérimenter c’est être curieux, c’est explorer le ventre dans les moindres recoins, de la peau aux organes en passant par les viscères, c’est connaître la texture de chaque type de tissu palper, c’est simplement mener une véritable exploration de la zone abdominale pour apporter notre expertise au client :

– Réveiller les sensations abandonnées

– Débloquer les émotions perdues

– Extérioriser les traumatismes profonds

Le massage du ventre est alors riche en découverte, parfois surprenant mais bien souvent révélateur.

Avis aux bébés, enfants et adultes 🙂